CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
L'aventure continue !!!
Ne restez pas sur le pas de la porte !
Il fait meilleur sur Atlantis Insurrection !

Partagez | 
 

 Let's have a drink, dude ; I need a beer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dr Rodney McKay
ScientifiqueScientifique

Messages : 295
Age du Personnage : 43 ans
Métier : Scientifique
MessageSujet: Let's have a drink, dude ; I need a beer.   Jeu 21 Juin - 16:44





C'est la sonnerie de sa montre qui tira le Docteur Rodney McKay de son activité pour le moins passionnante ; il était pas loin de vingt-deux heures trente. Cela faisait donc plus de douze heures qu'il était penché sur ce calcul mathématique ; son ventre réclamait qu'on le nourrisse, son corps qu'il prenne une pause bien méritée. Et, pour être tout à fait franc, son cerveau aussi demandait un temps mort pour pouvoir souffler un peu. C'est donc avec un soupire de soulagement que le grand scientifique accueillit cette sonnerie libératrice et annonceuse d'un break dans ses recherches. Lorsque Rodney leva la tête, il s'aperçut qu'il était seul dans son laboratoire. Grognement. Où était donc passés Zelenka et les autres scientifiques chargés de l'accompagner dans de tels calculs ?

Le Génie passa une main sur son visage, lança un ultime regard à l'équation qui avait décidé de lui tenir tête - mais, ne vous inquiétez pas, sans doute plus pour très longtemps. Douze heures sur ce fichu calcul. C'était énorme. Un sourire fleurit alors sur les lèvres du scientifiques ; oui, cela représentait beaucoup de temps, mais c'était ce qu'il aimait faire. C'était même précisément la raison pour laquelle il aimait tant son job. Passer une moitié de journée - voire, la journée entière - sur un même problème. C'était ce qui réveillait l'intérêt du scientifique. Et non pas les missions sauvetages ou suicides qu'on leur demandait d'effectuer trop souvent. L'homme jeta son marqueur sur la table ; l'objet roula et finit par tomber, tirant un juron au Canadien. Le bureau était un bordel total et le style trouvait le moyen de... D'aller se jeter au sol sans aucune raison valable ?! Il soupira. Tant pis, il demandera à Zelenka de le lui ramasser le lendemain matin. Ou peut-être viendrait-il lui-même le faire plus tard dans la nuit s'il venait terminé ce qu'il avait commencé. Ce ne serait guère étonnant. Et surtout, ce ne serait pas la première fois. Meredith avait trouvé que ce défaut de plus dans son caractère était, en réalité, une preuve incontestable de son génie ; Einstein lui-même ne laissait jamais rien en plan. Tout comme Newton ou, mieux encore, Jean Sebastien Bach qui, même sur son lit de mort, avait trouvé la force d'aller finir le morceau débuté par son fils. Les Génies, c'était bien connu, étaient des acharnés du boulot ; McKay n'échappait pas à la règle. Néanmoins, il décida de suivre les ordres de son corps endoloris et se rendit d'un pas lourd jusqu'à ses quartiers. Pour se faciliter la tâche, il emprunta un téléporteur. Ce serait toujours ça de moins à parcourir.

Il en sortit quelques minutes plus tard, les yeux fermés. Il dormait presque debout. Et Jennifer était de garde cette nuit... Nouveau soupire. Au moins, il allait pouvoir se reposer pleinement mais, il devait bien l'admettre, il s'était habitué à sentir le corps chaud de sa compagne blotti contre lui la nuit. Et lorsqu'elle n'était pas là, il y avait comme un vide affreux. Une petite tornade blonde lui rentra dedans. L'enfant, baissant la tête en reconnaissant le Scientifique célèbre pour son arrogance et son manque évident de tact, se fondit un excuse. Rodney grommela quelque chose d'incompréhensible. Le gamin parti en courant, sans demander son reste. Meredith était, à présent, devant ses quartiers. Il passa lentement sa main pour ouvrir les portes lorsqu'un flash le prit. Il se retrouva alors pleinement éveillé et plein d'une énergie nouvelle. Il avait rendez-vous avec Jordan pour une soirée bière, et sans doute hockey ou football américain. Il avait oublié. Paniqué comme il ne l'était jamais, McKay regarda sa montre. Vingt-deux quarante-cinq. Il était en retard de presque trois-quatre d'heures. Jordan allait le tuer. Ca y est. Il en était finit du Suprem' Genius of Atlantis.

Il tourna les talons, et, à pas rapides, il parvint jusqu'aux quartiers du militaire. La porte s'ouvrit lorsqu'il activa le capteur de reconnaissance ancien.

« Jordan je suis... En retard. J'étais pris dans un calcul pour l'activation de la dernière trouvaille d'SGA-2, je n'ai pas vu l'heure passée... » s'excusa-t-il en pointant un point derrière lui - geste totalement inutil, vous en conviendrez bien. « J'espère qu'il n'est pas trop tard pour notre soirée ? » ajouta-t-il après une courte pause.

Bon. Le Scientifique n'était pas vraiment du genre à boire beaucoup d'alcool - sans doute parce qu'il le tenait mal - mais une fois de temps en temps, ça ne pouvait pas lui faire de mal. Et puis, il appréciait beaucoup ces petites soirées, avec un bon pote. Ou entre mecs ; ça lui permettait de se détendre. De se relaxer, et il n'y avait rien de tel. Bon, bien sûr, et il ne le cachait pas, ces moments préférés étaient en compagnie de Jennifer, mais ça, c'était autre chose.


HJ:
 


Dernière édition par Dr Rodney McKay le Ven 22 Juin - 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarJordan Keiller
MilitaireMilitaire

Messages : 34
Age du Personnage : 39 ans
Métier : Lieutenant-Colonel | USAF
MessageSujet: Re: Let's have a drink, dude ; I need a beer.   Jeu 21 Juin - 19:07


Let's have a drink, dude ; I need a beer.

Une journée de congés.. Rien de telle pour être tranquille pendant une bonne partie de la journée. De plus ! J'ai réussi à négocier une soirée avec Rodney. Au programme de cette soirée entre potes ? Bière, football américain, hockey, chips, Cheeseburger et plein d'autre collation. J'avais bien envie d'invité John et Ronon, mais ils étaient de service pour la soirée.. Dommage pour eux et heureusement pour nous ! J'aime beaucoup les soirées comme celle-ci. On peut s'amuser, sans penser au lendemain. À vrai dire.. Mon boulot n'est pas de tout repos et je dois me préparer à tous les dangers. Alors, c'est pour cela que je profite de chaque instant avec mes amis. Certes, avec les civils ce n'est pas trop ça.. J'ai principalement des potes dans l'armée, mais très peu en tant que civils. Rodney est le premier civil que j'ai vraiment apprécié. Et oui ! J'admire beaucoup cet homme. Il est indispensable pour la cité et ses membres et en plus.. Il n'a pas peur de dire ce qu'il pense. Pourtant, il est peureux, mais lorsque l'on dit quelque chose contre son génie ou autre.. Il pète limite des câbles. C'est pour ça qu'il me fait rire. Son génie me fascine et je n'arrête pas de lui poser des questions. Ma soif de connaissance n'a pas de limite et d'avoir une tête comme Rodney près de sois et vraiment sympathique. D'après beaucoup de personnes, il est très énervant et casse bonbon.. La plupart des militaires ne l'apprécie pas.. Voir pas du tout pour certains. Moi et John faisons le maximum pour calmer certains de nos hommes.

Je me souviens de ma première rencontre avec lui.. Il m'avait passé un de ses savons ! Rien de plus logique en même temps. J'avais touché un appareil sans le vouloir et j'avais dérégler la machine. Je lui avait posé des questions sans le lâcher d'une semelle.. Je l'ai même aidé à la fin. Il a dû reconnaitre que je n'étais pas comme tous les militaires.. Enfin.. Il ne faut pas confondre entre un officier et un sous-officier.. Les officiers sont formés pour être des leaders dans le commandement.. Des tronches quand même. Le diplôme d'officier n'est pas donné à la légère. Les sous-officiers, comme les Sergents, sont des hommes de terrain.. Ils n'ont pas vraiment de question à poser. Ils suivent les ordres.. Bref ! Depuis notre première rencontre, nous avons sympathisé lors des missions. Je lui ai sauvé la mise un nombre incalculables de fois, mais c'est mon boulot après tout. Un militaire est remplaçable alors qu'un génie.. Pas vraiment.. Rassurez vous ! Je ne me sens pas inférieur à lui pour autant ! Je suis juste moins important que lui pour la cité. J'ai pas l'air très clair. Tant pis !

En ce moment, je me trouve en salle d'entrainement. J'avais une envie de me battre contre un de mes hommes pour voir mes progrès en art martial. Ronon m'a appris pas mal de choses et je dois avouer que j'ai progressé. Il y avait en face de moi une jeune recrue de l'armée allemande. Il était assez costaud et il avait le grade d'un sergent-chef. Le combat ne fut pas très long.. En effet, je lui ai donné une bonne leçon. Il avait la lèvre inférieure enfler et l'arcade droit qui saignait. Il aura le droit à quelques points de suture.. J'avoue avoir été un peu fort avec lui, mais j'avais besoin de me défouler. Après l'avoir accompagné à l'infirmerie, je suis allé me rendre au réfectoire afin de manger. La nourriture était plutôt bonne.. Enfin.. On n'avait pas à se plaindre. L'après-midi ce passa tranquille.. Golf, Tire au P90 et autre activité sympathique. L'heure de la soirée et enfin arriver. Les derniers match de football américain et de hockey étaient enregistrés sur mon ordinateur, l'écran plat était en attente d'un match et les bières étaient dans mon frigo, avec le reste de bouffe. Tout était près.. Il ne manquait plus que notre cher scientifique. Malheureusement, il arriva en retard. Il avait bien trois quart d'heure de retard. Je ne lui en voulais pas.. Pourquoi ? Il n'était pas en congés lui ! Il travaillait..

    - T'inquiète pas Rodney ! L'important, c'est que tu sois là ! De plus, on va regarder un bon match de Hockey ! J'ai réussi à avoir la finale de la coupe Stanley de cette année ! Les Canucks de Vancouver l'on jouer ! J'adore cette équipe.. J'espère que ça te va ?


Et oui ! Jordan a des origines canadiennes, du côté de sa mère. Il adore ce pays et il a même mis le maillot de l'équipe de Vancouver. Jordan invita Rodney à s'installer sur le canapé et lança le match. Il apporta un pack de Duff et apporta les cheeseburgers qu'il avait fait chauffer. Les chips sur la table et ils allaient pouvoir s'éclater entre amis.

    - Au faite ! J'ai un maillot si tu veux ! Je te rassure ! Je n'ai pas vu le match.. Alors on verra bien s'ils ont gagner ou non.. Sinon ! Tu peux te servir !

_________________
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr Rodney McKay
ScientifiqueScientifique

Messages : 295
Age du Personnage : 43 ans
Métier : Scientifique
MessageSujet: Re: Let's have a drink, dude ; I need a beer.   Sam 23 Juin - 21:26

Une bonne soirée entre hommes virils, c’était exactement ce dont Rodney avait bien besoin. Non pas que son travail soit très stressant – mis à part lorsqu’il était en très grand danger de mort, bien évidemment – mais tout de même ; un peu de repos entre deux calculs, ça ne pouvait jamais faire de mal. Au contraire, ça ne pouvait que lui être bénéfique. Et puis bon, les soirées comme celles-ci étaient, malheureusement, rares sur la Cité des Anciens ; en général, les différentes équipes n’avaient pas de repos en même temps – au cas où une attaque imprévues fasse surface sur une planète alliée – aussi lorsque l’équipe de McKay était en « vacances », celle de Jordan, elle, était bien souvent sur le terrain à essuyer les tirs ennemis. Et inversement. Et bien sûr, il ne fallait pas oublier les attaques surprises sur la Cité d’Atlantis elle-même – bien que celles-ci soient rares grâce à l’occultation de la Cité. Mais la rareté de telles soirées faisait que le Scientifique les appréciait d’autant plus.

Aussitôt la porte ouverte, Rodney s’était excusé, à sa manière, bien évidemment, pour son retard. Fort heureusement pour lui, Jordan était, à l’inverse du Scientifique, très compréhensif et rassura le Génie de quelques mots. Ce dernier ne se fit pas prier pour pénétrer dans les quartiers de son ami ; un rapide regard panoramique lui permis de constater que le militaire avait tout préparé. Un large sourire naquit sur le visage du Scientifique qui se tourna alors vers son ami.

« Je suis bien forcé d’admettre que tu as assuré, Jordan. »

Et, disant cela, l’homme dézippa la fermeture éclair de sa veste de travail qu’il posa nonchalamment sur une chaise. Il serait bien plus à l’aise en T-shirt. Récupérant deux canettes de bière – dont une qu’il passa à son ami – Rodney se laissa tomber lourdement sur le canapé qui faisait face à l’immense écran plat. Ah ! Ce qu’il pouvait aimer cette Cité et sa technologie qui était toujours en avance sur la Terre ! L’avantage, quand on s’appelle Rodney McKay, c’est que lorsqu’on ne s’encombre pas de diverses politesses un peu trop mièvres, personne ne vous le reproche ; après tout, combien de fois Rodney les avait-il sortis d’un pétrin qui leur aurait bien coûté la vie ?

« Non ça va aller pour le maillot, je préfère rester ainsi. C’est le dernier match diffusé, c’est cela ? Ah ! Ce que je peux regretter de ne pas avoir accès au match en direct, ce doit bien être l’un des rares problèmes de cette Cité. Enfin… Si on oublie les Wraith, les Genii et tous les autres ennemis des Anciens. Je te parie dix dollars sur les Canucks ! » lança McKay, un sourire de joueur invétéré sur les lèvres.

Voilà pourquoi il appréciait le jeune militaire ; contrairement à Sheppard, Jordan ne dénigrait pas les Canadiens. Et pour sur, après lecture de son dossier, Rodney avait appris qu’il avait des origines canadiennes de par l’un de ses deux parents – il ne se souvenait plus exactement duquel, mais ça n’avait guère d’importance. De quoi ravir le Meilleur Scientifique de la Galaxie – ou plutôt, de la Voie Lactée et de la Galaxie de Pégase.

Pendant que le militaire lançait le match, le Scientifique prenait ses aises. Il se souvint alors que le jeune homme avait été de repos ; mais, comme il était resté la journée entière cloîtré dans son laboratoire, penché sur son calcul infernal, Meredith n’avait pas eu le loisir de le croiser et de s’enquérir de comment se déroulait cette journée. Aussi en profita-t-il avant que le match ne débute.

« Au fait, tu étais bien de repos, aujourd’hui, non ? Qu’as-tu fais de ta journée ? A part ce que tu fais habituellement et qui est tellement commun à tous les militaires, bien sûr… » s’enquit-il en décapsulant sa canette.

Il avala une première gorgée de bière ; il s’aperçut alors qu’il mourrait littéralement de soif – et de faim, mais ceci n’était guère surprenant venant de sa part. Néanmoins, et parce qu’il ne tenait nullement à finir bourré dès le début de la soirée, il lutta contre l’envie de boire quasiment cul-sec sa bière.

« C’est une belge, non ? » hasarda-t-il, désignant la bière d’un geste du menton. « Oh ! J’oubliais ! J’ai demandé au Dédale de nous faire parvenir quelques spécialités canadiennes lors du prochain convoi ; on pourra se faire une petite soirée entre Canadiens et spéciale Canada. Qu’en penses-tu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Let's have a drink, dude ; I need a beer.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Let's have a drink, dude ; I need a beer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SgAtlantis :: Anciens RPs-
Sauter vers: