CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
L'aventure continue !!!
Ne restez pas sur le pas de la porte !
Il fait meilleur sur Atlantis Insurrection !

Partagez | 
 

 Runner versus Genius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dr Rodney McKay
ScientifiqueScientifique

Messages : 295
Age du Personnage : 43 ans
Métier : Scientifique
MessageSujet: Runner versus Genius   Ven 22 Juin - 18:13





Le sac fit un bruit sourd lorsqu’il alla s’écraser sur le sol. L’homme arqua un sourcil ; il ne l’aurait pas crût si lourd. Après tout, il ne l’avait pas tant chargé que cela – il avait même fait un effort surhumain pour ne prendre que le strict nécessaire à sa survie. Rodney haussa les épaules ; cela importait peu. S’il advenait qu’il ne puisse plus porter le sac sur son pauvre dos endoloris – ce qui allait sans doute arriver à peine la porte des étoiles traversée – il demanderait à Ronon de s’en charger. L’ancien runner n’était-il pas là pour ça ? En parlant de ça, le Génie se demandait bien pourquoi il avait fallut que ça tombe sur lui, une fois de plus. Ce n’était pas qu’il n’appréciait pas la présence du Satédien, juste qu’il aurait préféré tombé sur quelqu’un qui avait peut-être un peu plus de conversation que Conan le Barbare. D’autant plus que ce dernier n’hésiterait sans doute pas à lui tirer dessus si le Scientifique parlait un peu trop. Or il parlait toujours trop. C’était, du moins, ce que disaient toutes les personnes qui avaient déjà effectué une mission avec cet être supérieur.

Et puis même, lui n’était qu’un Scientifique, il n’avait rien à faire sur une planète habitée par des ennemis pour escorter un soi-disant Prince à travers le territoire ennemi pour se rendre à une assemblée barbante et longue – comme toutes les assemblées – où il n’aura très probablement pas sa place. Un militaire comme John ou le Major Lorne aurait sans doute été préférable. Et puis, ça aurait permis à l’Unique Cerveau de la Cité de prendre une journée de repos bien méritée ; il devait être la personne qui travaillait le plus sur Atlantis. Et la personne qui se reposait le moins. Même depuis que l’objectif avait changé. De plus, les Princes et Rodney n’avaient jamais fais bon ménage. Tout comme l’action et Rodney. Ou encore le courage et Rodney. En réalité, Rodney aimait rester bien au chaud, bien à l’abri de tout danger – parce que oui, à chaque fois qu’ils se rendaient sur une planète, il y avait toujours un problème, sinon, leur tâche en serait bien trop aisée, bien sûr.

Le sac sur le dos – finalement, il allait peut-être le vider un peu avant de partir, il était vraiment très très lourd ! le spécialiste de la porte des étoiles s’en alla, tant bien que mal, en direction de l’infirmerie. Il n’allait tout de même pas partir sans dire un ultime au revoir à sa douce Jennifer ! Il ne mit pas longtemps avant de la trouver ; comme il n’y avait que très peu de véritables missions ces jours-ci, les blessés se faisaient rares. Ce qui permettait aux deux docteurs de se retrouver les soirs pour passer un peu de temps ensemble, avant que les choses sérieuses ne commencent vraiment. Rodney voulut s’approcher d’elle à pas feutrés, mais une infirmière le trahit en l’appelant ; traîtresse ! Pour la peine, la jeune demoiselle aura droit à la douche froide dès le retour du Génie. Alors Jennifer s’était retournée, un petit sourire sur les lèvres. Le Scientifique lu dans ses yeux tout ce qu’elle voulait lui dire ; il esquissa à son tour un petit sourire. Un peu narquois. Sans doute prétentieux. Mais terriblement amoureux. Il s’avança alors d’un pas, parce qu’il n’aimait pas trop se montrer en public, bien que leur relation soit connue de tous et bien approuvée – après tout, depuis qu’il était avec elle, McKay semblait être devenu un peu plus… Tendre.

« Ne t’en fais pas, je prendrai soin de Ronon » lâcha-t-il afin de détendre un peu l’atmosphère sans être certain que sa petite plaisanterie eu l’effet espéré.

Et puis il déposa un rapide baiser sur son front pour la rassurer, conscient qu’à chaque fois qu’il partait, il prenait le risque de ne pas revenir. Voilà pourquoi il préférait largement être terré à la base plutôt que sur le terrain à casser du Wraith. Il savait aussi qu’il y avait de fortes chances pour que ce soit Ronon qui prenne soin de lui, et non l’inverse, mais il s’en foutait pour l’heure. Le Scientifique effectua un demi-tour, son lourd sac toujours sur les épaules, et parvint finalement jusqu’à la salle d’embarquement. Le Satédien était déjà là, et semblait l’attendre ; la porte était ouverte. Ils n’attendaient plus que lui.

« Eh bien Ronon, qu’attendez-vous, c’est l’heure de partir ! Nous ne voudrions surtout pas les faire attendre. Ceci dit, il n’est pas encore trop tard pour changer d’avis, hein. Si vous voulez changer votre place avec Sheppard… Ou si vous voulez que je change de place avec Sheppard, il suffit de le dire… » tenta-t-il, pour la forme.

Il remarqua d’ailleurs que Ronon n’avait pas pris un seul sac. A vrai dire, il n’avait que son arme. Pour changer, tiens. En parlant d’armes, Rodney baissa les yeux à sa ceinture, histoire de vérifier qu’il n’avait oublié la sienne. Non parce qu’il avait l’habitude maintenant ; à chaque fois qu’il se passait quelque chose – c’est-à-dire, toujours – il finissait par avoir besoin de tirer sur quelques ennemis. Fort heureusement, il ne l’avait pas oublié. Il était donc grand temps pour eux de travers le vortex, encore une fois, protégé un Allié, encore une fois. La vie sur Atlantis était quelque peu monotone… Non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarRonon Dex
AlliéAllié

Messages : 46
Age du Personnage : 32 ans.
Métier : Membre de SGA-1.
MessageSujet: Re: Runner versus Genius   Lun 20 Aoû - 19:18

La journée avait pourtant bien commencée, débout alors que le soleil n’éclairait pas encore la cité, ou très peu, petite douche pour ensuite se rendre à la salle pour s’entrainer. Comme la plupart du temps, Ronon ne croisait que très rarement du monde à cette heure-ci, seuls quelques scientifiques prient par une recherche intense les maintenait éveillés. Deux heures d’entrainement était tout juste satisfaisant pour le Satédien mais c’était mieux que rien. Après un effort comme celui-ci une nouvelle douche s’imposait avant de faire quoique ce soit d’autre. Après une bonne douche de dix minutes, Weir fit savoir à Ronon qu’il devait se rendre à son bureau afin de discuter d’une mission. La plupart du temps le Coureur savait que les missions n’étaient pas de tout repos et c’était bien là ce qui plaisait au guerrier. Mais lorsque le Docteur prononça le nom de McKay, l’enthousiasme de la nouvelle mission en perspective diminua grandement. Sans en faire une scène dramaturge de Shakespeare, il fallait avouer que Rodney avait le don de plomber une mission avec son humeur de chien battu. Bon, il fallait aussi avouer que c’était souvent lui qui résolvait les problèmes rencontrés mais outre ce fait plus que valorisant, ce dernier avait tendance à toujours tout dramatiser et à mettre un peu trop facilement les choses à son crédit…

Enfin bref, une mission restait une mission. Celle-ci était l’escorte d’un des Princes d’une planète découverte il y avait peu de temps par l’équipe SGA-1. Il s’agissait d’un monde divisé en deux et au développement relativement primitif mais aux ressources incroyables. Ils avaient de quoi nourrir trois fois leur peuple sans même prendre le risque d’une famine après plus d’un siècle de consommation. Rodney avait été désigné pour faire cette mission car un aspect technique était obligatoire. Effectivement, une source d’énergie proche de la frontière entre les Alliés et leurs ennemis était encore inexpliquée. Mckay devait donc s’y rendre après avoir joué le garde du corps avec Ronon.

A l’Est de la frontière noire sur les plans indiquait le territoire des Alliés d’Atlantis, entre la frontière noire et marron se trouvait une zone que personne ne voulait franchir de peur de mourir. Dans la zone marron se trouvait l’ennemi et derrière la frontière orange le territoire que le Prince devait atteindre pour parler du traité. Toutes les informations étaient transmissent sur le détecteur portable. Le voyage aurait pu être fait en Jumper manque de chance le fameux signal énergétique provoquait des interférences sur les Jumpers et ne permettait pas une navigation en toute sécurité. Sur la dite carte un point noir indiquait le lieu d’où l’énergie semblait venir, c’était donc la seconde mission après avoir fait l‘aller-retour avec le Prince. Distance entre le point A et le B, environ 38kms, dont 7kms en territoire sauvage et 8kms en territoire ennemi à l’endroit le plus petit entre les frontière. Avec une cadence comme celle de Ronon, le chemin pouvait se faire en moins de cinq heures. Mais avec Rodney, le temps pouvait facilement doubler…

Spoiler:
 

Ronon était devant la porte, attendant que le scientifique se décide enfin à bouger. Il n’était vraiment pas un homme d’action et Ronon sentait d’avance qu’il allait devoir le trainer avec lui. Ce Prince n’avait pas de chance, au lieu d’avoir une escorte digne de ce nom de la part de ses Alliés, il allait avoir Rodney. Heureusement que Ronon était de la partie pour relever le niveau et d’après ce qu’il avait compris, deux autres hommes allaient compléter l’escorte. Des hommes de la garde personnelle du Roi, son père. De ce qu’on avait pu dire d’eux, ils étaient l’élite de l’élite sur cette planète. Le Satédien n’y voyait aucun inconvénient d’avoir des partenaires de voyage capable de se battre, bien au contraire. Le Prince, un certain Kalan, était lui aussi capable de se battre car il apprenait les divers arts de combat qui étaient enseigné aux hommes même qui les protégeaient lui et son père. Ce peuple était visiblement un peuple de guerrier, ce qui avait pour effet de plaire au Satédien. Un peuple de guerrier était toujours le bienvenue en temps de guerre, même contre des monstres comme les Wraiths.

Fixant McKay qui arrivait enfin en salle d’embarquement, ce dernier fit donc son cinéma comme à son habitude pour ne pas avoir à venir en mission. Sans dire un seul mot, Ronon se décala de devant Rodney et lui fit signe de traverser la porte rapidement, sous-entendant d’un regard accusateur que s’il ne le faisait pas de lui-même, Ronon s’en chargerait avec plaisir et ce, à sa place. Même si le peuple n’avait aucun intérêt technologique sa réserve de nourriture était plus que bienvenue et en ces temps de guerre, nourrir les troupes était bien plus important que le petit confort d’un scientifique arrogant et hypocondriaque. La porte étant en plein milieu de la Cité principale des Alliés, le début du voyage allait être relativement tranquille. Ce ne serait qu’une fois la frontière passée que les choses allaient certainement dérailler un peu. Enfin pour Ronon cela indiquait simplement qu’il y allait avoir un peu de sport, mais sans plus…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Runner versus Genius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SgAtlantis :: Anciens RPs-
Sauter vers: